top of page

 

 

 

Dois-je également payer l'entrepreneur pour un mauvais travail ?

 

 

 

 

 

 

Exprimez dans quelle mesure vous avez le droit de ne pas payer (partiellement) la facture d'un entrepreneur si vous avez dû confier cette tâche à quelqu'un d'autre en raison de sa moitié de travail.

Comment présenter la facture du réparateur à l'entrepreneur qui a causé le dommage ?

Tribunal de commerce de Hasselt - 10 janvier 2001

L'histoire factuelle

Un client demande à un entrepreneur de placer de la pierre naturelle, de boucher les fentes des tuyaux électriques à divers endroits et d'embellir une chambre.

L'entrepreneur exécute ces travaux et les facture au client. Le client demande un détail de la facture, qui lui est envoyée par l'entrepreneur quelques jours plus tard. La facture est rappelée par l'entrepreneur, mais le paiement n'est pas effectué. L'entrepreneur procède éventuellement à convoquer le constructeur.

Le maître d'ouvrage est d'avis qu'il ne doit pas rembourser les factures de l'entrepreneur car celui-ci aurait effectué des travaux médiocres, notamment le scellement des tranchées a été très mal exécuté.

Le mauvais travail a été corrigé par l'installateur du parquet afin que le client estime que la facture résultant de ces réparations doit être déduite de la facture de l'entrepreneur.

La décision du tribunal

Premièrement, la Cour note que le promoteur n'a pas contesté la facture de l'entrepreneur, bien qu'il n'ait apparemment pas été satisfait du travail effectué par l'entrepreneur.

Les défauts éventuels ont été réparés pour le compte du client. Le client l'a fait sans en aviser l'entrepreneur ni conclure d'arrangement. Il est donc impossible pour le Tribunal de déterminer l'existence et l'étendue éventuelle des vices.

En outre, la Cour note que la facture de réparation a été établie plus tôt que la facture de l'entrepreneur. De plus, il doit être déduit de la mention portée sur la facture de réparation que celle-ci se rapporte en grande partie, sinon exclusivement, aux travaux de parquet qui ont été effectués.

La Cour est donc d'avis que le donneur d'ordre doit payer intégralement la facture de l'entrepreneur.

CONSEIL DE L'OR

Il est possible de faire corriger les erreurs commises par un entrepreneur par quelqu'un d'autre. Le client doit alors respecter les règles suivantes afin qu'il reste possible au Tribunal, même après d'éventuelles réparations, d'apprécier les vices invoqués :

  1. Une lettre recommandée doit être envoyée à l'entrepreneur avec une description suffisamment détaillée des défauts constatés. Cette lettre doit être envoyée au plus tard dans la semaine suivant la réception de la facture.

  2. Si l'entrepreneur ne répond pas, il est préférable de demander à un expert en construction de préparer un aperçu détaillé documenté avec des photos des défauts/erreurs présents.

  3. Si l'entrepreneur répond, il est préférable de se rendre sur place, où un rapport est établi en concertation avec les mentions suivantes :

    • une liste détaillée des défauts identifiés, si nécessaire. Avec des photos

    • un échéancier de réparation, éventuellement assorti d'une pénalité de retard d'exécution si l'entrepreneur souhaite effectuer les réparations

    • une réduction de prix écrite ou un accord de l'entrepreneur pour payer les frais de réparation s'il ne souhaite pas les effectuer lui-même Le rapport de cette visite de site avec les informations ci-dessus doit être signé par l'entrepreneur et le client.

 

Si l'entrepreneur refuse la signature ou un arrangement, le client doit quand même effectuer l'étape 2.

502.png


Pourquoi le nom VG Expert en or... parce que VG Expert vous donne des informations en or

bottom of page